Vous devez passer un entretien téléphonique ? Comment vous y préparer ? Comment le réussir ?

Les entreprises ne se contentent plus de faire une simple sélection sur CV, souvent elle ajoute un second filtre avec l’entretien téléphonique qui permet d’affiner le tri des candidats et de ne rencontrer en entretien physique que les candidats qui correspondent vraiment au poste.

Un entretien téléphonique dure en moyenne 15 à 20 mn et permet de valider l’adéquation entre le poste et votre profil.

Le recruteur vérifie d’une part si vous avez les compétences requises pour le poste mais aussi et surtout votre degré de motivation pour décrocher le poste.

Dans cet article on va surtout s’attarder sur la forme que va prendre l’entretien téléphonique, le type de question qui va être posé et comment vous préparer efficacement.



1) Ne pas dĂ©crocher votre tĂ©lĂ©phone


Si vous êtes appelé, ne répondez pas si vous ne connaissez pas le numéro appelant surtout dans le cas où vous avez postulé dans plusieurs entreprises. Si vous répondez le recruteur va vous dire ; « Je vous appelle suite à la candidature que vous nous avez transmise… » Et Là ça va être très compliqué pour vous de resitué l’entreprise, la fiche de poste etc.. Vous serez pris de court et il y a de grandes chances pour que le stress s’installe et que vous n’arriviez pas à rentrer dans l’entretien et à bien défendre votre candidature.

​

Même si vous connaissez le numéro appelant, répondre tout de suite ne vous laissera pas le temps de vous préparer et cela gâchera vos chances.

Et oui, au moment où le recruteur va vous appeler vous serez sans doute en train de faire autre chose et donc répondre directement serait une erreur puisque vous allez mettre du temps à vous mettre dans l’appel et ce temps va vraiment manquer.

En plus, au moment où le recruteur vous appelle, lui il s’et déjà mis dans le contexte de l’entretien puisque c’est lui qui a fait la démarche alors que vous vous allez sans doute mettre du temps à resituer l’entreprise, le poste, vous n’aurez pas d’éléments sous les yeux et donc là vous partez avec un handicap.

​

Dans tous les cas, répondre immédiatement va générer un stress supplémentaire dû au manque de préparation et à l’effet de surprise.

​

Pour éviter cela, ne répondez pas ; Le recruteur va vous laisser un message ce qui vous laisse le temps de vous plonger dans la fiche de poste, dans l’activité de l’entreprise et de vous mettre en condition avant de rappeler.

Par contre il faut rappeler rapidement, dans l’heure si possible pour montrer votre réactivité et vous laisser suffisamment de temps pour vous préparer.

En fait en ne répondant pas le but ce n’est pas de se faire désirer, l’objectif c’est uniquement de temporiser pour gagner un peu de temps, temps qui va vous permettre de vous préparer efficacement avant de rappeler.




2) Se mettre dans les bonnes conditions


Pour être dans les bonnes conditions pour votre entretien téléphonique, il est préférable d'être dans une pièce en intérieur, sans bruit, pas de proche à proximité qui pourrait occasionner une gêne ou un blocage.

Je vous recommande d’utiliser des oreillettes ou un casque pour avoir une meilleur qualité de communication et cela vous permet d’avoir les mains libres.

​

Durant l'appel il faut avoir sous les yeux :

  • La fiche de poste : Je vous conseille d’en faire une relecture rapide juste avant de rappeler pour l’avoir en tĂŞte.
  • Votre  CV pour pouvoir savoir de quoi parle le recruteur s’il ressort des lignes de votre CV dans la discussion.
  • De quoi noter.




3) RĂ©pondre aux questions en entretien


On rentre vraiment dans le cœur de l’entretien, ici on va s’attarder uniquement sur les questions spécifiques à l’entretien téléphonique.

Il faut savoir que la plupart du temps l’entretien téléphonique n’est qu’un simple pré-filtre à l’entretien physique donc le recruteur n’ira pas vraiment en profondeur mais il va sonder votre profil sur quelques aspects uniquement.

DĂ©jĂ , il faut commencer par prĂ©parer une prĂ©sentation de 2 minutes => voir comment bien se prĂ©senter en 2 minutes en entretien d'embauche. Pour rappel, le recruteur a dĂ©jĂ  lu votre CV, il l’a sans doute sous les yeux donc Ă©viter de rĂ©citer votre CV. En vous demandant de vous prĂ©senter, le recruteur recherche autre chose.


Aussi il va chercher des réponses sur votre situation actuelle, en fonction du cas il va vous demander :

  • "Pourquoi avez-vous quittĂ© votre dernier poste ?"
  • "Pourquoi vous souhaitez quitter votre poste actuel ?" Si vous ĂŞtes actuellement en poste.
  • "Ă€ quand remonte votre dernier emploi ?" Si vous ĂŞtes en recherche, Ă  la suite de vos Ă©tudes, d’un licenciement ou d’une fin de contrat par exemple.

= Peu importe le poste, la réponse sera identique, là on est vraiment sur une question classique qui n’est pas corrélée avec le poste à pourvoir mais qui est ciblée sur votre situation actuelle uniquement.


Autre question qui va servir Ă  tester votre motivation : "Pourquoi ce poste vous intĂ©resse ?"  Avec cette question le recruteur va chercher Ă  connaitre votre rĂ©elle motivation Ă  dĂ©crocher le poste.




4) Préparer des questions à poser


Comme dit précédemment, ce n’est pas encore l’entretien physique donc pas la peine de vouloir tout savoir dès maintenant. Pour cet entretien contentez-vous plutôt de bien écouter ce que dit le recruteur ; Si vous avez suivi les premiers conseils : vous avez les mains libres, vous avez de quoi noter alors profitez-en.

Inutile de noter tout ce que va dire le recruteur, l’idée c’est plutôt de noter 2 ou 3 points essentiels que va évoquer le recruteur pour avoir de la matière pour poser des questions en fin d’entretien lorsque le recruteur vous le demandera.


Aussi, prenez soin d’orienter vos questions en fonction de l’interlocuteur : Par exemple si vous avez au bout du fil une assistante RH, inutile de rentrer en profondeur sur les missions du poste mais poser plutĂ´t des questions sur la culture d’entreprise, le processus d’intĂ©gration d’un nouveau salariĂ© dans l’entreprise par exemple.

Par contre vous pourrez poser des questions un peu plus profondes sur les missions, votre future équipe… Si au bout du fil vous avez par exemple la responsable du service dans lequel vous postulez.




5) ĂŠtre convaincant


Voici les 4 règles à respecter pour mettre toutes les chances de votre côté :

​

Effacer le stress de votre voix 

Pour cela, juste avant l’entretien n’hésitez pas à bouger un peu, à gesticuler pour vous détendre. Ne restez pas assis tremblant la gorge nouée avec le téléphone devant vous, la peur d’appeler. Aussi il faut relativiser sur la situation, votre vie n’est pas en danger, cet appel est une opportunité pour vous, vous voulez décrocher ce job alors mettez-vous en condition et ne subissez pas l’appel.

Pendant l’entretien lorsque vous n’êtes pas en train de noter des éléments n’hésitez pas à vous tenir debout, à marcher pour être en mouvement, vous verrez que vous n’aurez pas du tout le même ressenti que si vous êtes assis, totalement statique.

​

Être un maximum compréhensible

Pour cela, quelques astuces : Juste avant de passer l’appel, détendez les muscles de votre visage en faisant quelques grimaces, de votre bouche en articulant au maximum, en récitant l’alphabet et prenez une petite minute pour parler avec un stylo entre les dents, cela facilitera votre articulation pour quelque temps.

En fait l’idée c’est vraiment de vous efforcer à articuler pour faciliter l’échange.

​

Transmettre des Ă©motions positives

L’astuce c’est de parler en souriant, si vous souriez cela ne se verra peut-être pas mais cela s’entendra et je vous assure que cela fera toute la différence sur la perception du recruteur sur votre personnalité et votre motivation.

​

Garder votre enthousiasme du début à la fin

Il ne faut pas relâcher pas votre enthousiasme en maintenant le ton de votre voix, votre sourire et vos efforts d’articulation jusqu’à la fin de l’entretien.




Pour conclure


Pour conclure l’entretien téléphonique, veillez à bien remercier votre interlocuteur, d’ailleurs n’hésitez pas à faire un effort supplémentaire sur votre enthousiasme à obtenir le poste pour terminer sur une note positive. Par exemple vous pouvez dire « Je vous remercie pour cet échange, j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur le poste et sur l’équipe… ».



>> Voir aussi comment rĂ©pondre Ă  la question des qualitĂ©s et des dĂ©fauts en entretien d'embauche

 

COPYRIGHT AXEL ROBIN job-pour-moi.fr

>