C’est une introduction à l’entretien, le recruteur a lu votre CV  le recruteur a déjà une image de vous en tête.

Et là vous venez d’arriver, il a analysé votre tenue, votre poignée de main et lorsqu’il vous pose cette question il souhaite confirmer son ressenti sur votre profil.

Cette question est décisive puisqu’elle va poser les fondations sur la suite de l’entretien.

Il faut donc préparer cette question en amont et s’entraîner à raconter son parcours et son projet.

De plus que le recruteur va souvent partir d’éléments de réponse que vous allez donner pour rebondir et creuser un peu sur votre profil, vos expériences...



1) La plus grosse erreur


La plus grosse erreur commise par les candidats quand on leur poste la question « présentez-vous, parlez-moi de vous » c'est de réciter leur CV, de lister toutes les formations et toutes les expériences par ordre chronologique : « J'ai fait ça puis ça, j'ai commencé par faire un stage puis ensuite j'ai fait 2 ans dans l'entreprise Z au poste Y puis 5 ans au poste Z dans l'entreprise Y ».


Le premier problème avec une telle présentation c’est que c’est souvent trop long, le candidat va raconter son parcours dans le détail et on perd finalement beaucoup de temps en racontant du superflu. En plus ce temps risque de manquer en fin d’entretien pour poser des questions et avoir une chance supplémentaire de se démarquer des autres candidats.


2ème problème d’une présentation chronologique : Surtout pour les profils avec beaucoup d’expériences, commencer par la première expérience qui date de plus de 10 ans et qui n’a pas forcément de lien avec votre poste actuel n’a pas vraiment d’intérêt.

Par exemple un candidat qui a travaillé il y a 10 ans en tant que commercial et qui désormais travaille en comptabilité, ce qu’il a pu faire lorsqu’il était commercial ça n’intéresse pas forcément le recruteur.




2) Comment bien répondre ?


Il faut faire passer un message fort et percutant. L’idée c’est de venir susciter l’intérêt du recruteur pour de sortir de la masse de candidats. Il faut que le recruteur en face se dise : « Tiens, voilà enfin un candidat qui sors de l’ordinaire et qui me donne envie d’en savoir plus ».


>> Pour captiver l’attention du recruteur, vous pouvez opter pour une présentation par thématiques.

 

Quelques exemples de thématiques :

  • La finance
  • La comptabilité
  • Le contrôle de gestion
  • Le management
  • L’informatique
  • Le relationnel
  • La communication…


Pour chaque expérience lister 2 ou 3 thématiques :

  • Commercial : Commerce / relationnel / technique de vente
  • Marketing : Communication / créativité / esprit d’analyse
  • Administratif : Informatique / organisation / relationnel
  • Développeur : Langage de programmation / technique
  • Responsable de production : Management / logistique / relationnel


Donc là vous allez prendre le poste, regrouper différentes thématiques puis vous allez trouver des missions liées à ces thématiques et dans lesquelles vous avez réussis quelque chose.

En fait quand je parle de réussir quelque chose, cela peut être une réalisation qui a permis :

  • Un gain de temps (gain de productivité)
  • Un gain d’argent
  • L’amélioration d’un process


Exemple pour un commercial :

« Lorsque j’étais commercial pour l'entreprise Y j'ai mis en place une nouvelle méthode pour vendre plus facilement, résultat j'ai pu augmenter le volume de mes ventes dès le premier mois ».

= Ici on pourrait faire ressortir la thématique technique de vente et l'illustrer par une réalisation qui a permis un gain d'argent, dans l'exemple : une augmentation du volume de ventes.


Exemple pour un assistant achats : 

« Durant ma dernière expérience il y avait un important volume de nouvelles références produits à saisir chaque jour dans la base de données. On regroupait toutes les données sur Excel, il falalit rajouter une ligne pour chaque nouvelle référence, on s'y perdait un peu et ce n'était pas vraiment sécurisé. J'ai donc décidé de créer un formulaire de saisir sur Excel pour entrer les nouvelles références produits. Résultat : On gagnait 30 minutes par jour sur la saisie des nouvelles références et le fichier était plus sécurisé ».

Ici la thématique c'est l'informatique avec la maîtrise du logiciel Excel et la réussite c'est un gain de productivité notamment une amélioration de la vitesse de saisie.


Donc là vous avez 2 ou 3 thématiques avec un exemple à chaque fois, il ne reste plus qu’à structurer votre réponse.


Exemple pour un contrôleur de gestion :

  • « J'ai un premier pilier métier avec 10 années d’expérience dans le domaine dans 3 secteurs d’activité différents ».
  • « J'ai un deuxième pilier technique avec la maîtrise d’Excel » + exemple d’une mission réussie qui a demandé des compétences avancées sur Excel.
  • « J'ai un troisième pilier relationnel, je m'intègre facilement au sein d'une équipe » + donner un exemple d'une situation vécue.


La majorité des candidats va faire une présentation sous forme de listing avec les formations puis toutes les expériences dans l’ordre… Avec une présentation par thématique et en mettant en avant des réussites pour illustrer vos compétences votre présentation aura bien plus d’impact qu’un simple listing fastidieux.




3) Utiliser le storytelling


Le storytelling c’est quoi ? C’est le fait de captiver l’attention en racontant une histoire, de faire ressentir une émotion.

​Le storytelling est d'ailleurs très utilisé en marketing pour vendre plus.

En fait le principe est de partir d’un échec ou d’une frustration puis de montrer le cheminement qui a permis de faire face et d’obtenir des résultats : J’ai fait face à telle situation avec un échec puis j’ai mis en place telle solution pour finalement aboutir à tel résultat en l’occurrence une réussite.


Avec le storytelling on peut partir d’une situation tout à fait banale mais il faut lui donner vie en encrant les événements dans le réel, en donnant des détails ; Le but étant d’impliquer émotionnellement le recruteur.


Exemple de storytelling pour un comptable :

« Durant mon poste en comptabilité dans la société de transport Z, il y avait 8 banques différentes pour la société avec chaque mois des prélèvements liés à la location des camions.

Les rentrées d’argent se faisaient principalement sur un seul compte bancaire et la gestion de trésorerie se faisait au jour le jour sans anticipation, avec donc forcément des loupés accompagnés de frais bancaires malgré un solde global positif sur l’ensemble des banques. Après avoir bien intégré le fonctionnement j’ai décidé de travailler sur la mise en place d'un système de prévision de trésorerie avec Excel pour justement anticiper les sorties prévisibles de trésorerie liées aux prélèvements des locations.

Après 2 mois ma responsable m’a fait confiance et cela a permis de diminuer les frais bancaires liés aux découverts et ce système a été définitivement adopté ».


  • Problème : Gestion de la trésorerie plutôt hasardeuse
  • Passage à l'action : Mise en place d'un système de trésorerie sur Excel
  • Résultat : Diminution des frais bancaires

= Donc ça ce sont les 3 piliers pour un bon storytelling.


Aussi, cette petite présentation a permis d'évoquer en plus la thématique de la finance avec la prévision de trésorerie et une thématique sur la technique avec la maîtrise d'Excel. Et la réussite elle porte sur un gain d'argent avec la diminution des frais bancaires.


En bonus cette histoire vous permet aussi d'illustrer une qualité personnelle à savoir l'autonomie puisque vous avez été en mesure d’identifier un problème et de tout mettre en oeuvre pour le corriger et ce grâce à la réalisation d’un projet seul de A à Z.




En résumé


Mieux vaut miser sur une présentation dynamique par thématique en mettant une pointe de storytelling dans votre histoire plutôt que de faire un simple listing de vos formations et de vos expériences.



>> Voir aussi des exemples de réponse à la question "Pourquoi vous et pas un autre ?" en entretien d'embauche

 

COPYRIGHT AXEL ROBIN job-pour-moi.fr

>