10 ERREURS EN ENTRETIEN
D'embauche

L'entretien d'embauche représente l'étape finale pour départager les candidats sur un poste à pourvoir. Peu de candidats mesure l'enjeux de l'entretien, ils pensent que comme ils ont décroché l'entretien le poste est pour eux alors que c'est principalement sur cette étape que les candidats perdent pied et laissent passer le poste.

Voici donc une liste des 10 erreurs les plus fréquemment commises par les candidats lors de leur entretien d'embauche.

1 - Manque de préparation

C'est le cas du candidat qui arrive un petit peu "les mains dans les poches" et qui ne mesurent absolument pas l'enjeux de son entretien d'embauche.

  • Le candidat ne va donc pas se renseigner sur l'entreprise qui recrute. Pourtant il est indispensable de connaître plusieurs choses :

- Le secteur d'activité de l'entreprise

- Son marché

- Le(s) services et/ou produit(s) vendus

Objectifs :

- Établir de la proximité avec cette entreprise : connaître son histoire et ses valeurs pour faciliter l'intégration du candidat.

- Prouver votre motivation de travailler au sein de cette entreprise grâce à cet effort de recherche préalable.

  • Être capable de se présenter en 2 minutes : C'est l'erreur numéro 1 du candidat peu préparé. Sans préparation le candidat sera incapable de synthétiser son parcours et va étaler sa présentation soit sur 2 phrases du type : "Je m’appelle Jean, j'ai un BTS et je suis en recherche d'emploi" soit sur une présentation interminable de plusieurs minutes..

Si le recruteur vous demande de vous présenter vous devez être capable de retracer rapidement votre parcours : Appuyer sur les faits les plus récents et les plus marquants en lien direct avec le poste à pourvoir.

Objectif : Évoquer brièvement vos formations et insister sur les expériences professionnelles les plus récentes et les plus probantes pour le poste.

  • Anticiper les questions pièges : C'est un travail à faire en amont de l'entretien. N'hésitez pas à lister les questions pièges pour ne pas tomber dans les pièges du recruteur.

Exemples de questions pièges Quelles sont vos qualités ? Quels sont vos défauts ? Pourquoi vous et pas un autre ? Quelle est votre motivation à vouloir travailler ici plutôt qu'ailleurs ?

=> Il y a une liste complète des questions pièges posées en entretien d'embauche par les recruteurs avec la réponse idéale à apporter pour chaque question dans la formation entretien d'embauche.

Conclusion : Vous l'aurez compris il est donc essentiel de préparer son entretien pour éviter principalement 2 erreurs éliminatoires :

- Être perçu par le recruteur pour un candidat peu investi dans sa recherche d'emploi.

- Tomber dans les questions pièges du recruteur.

 

  

2 - Poser les mauvaises questions

  • Certaines questions sont trop centrées sur le candidat qui va en fait principalement demander la liste des avantages lié au futur poste.

Exemples : Est-ce que je vais avoir un bureau seul ? Est-ce qu'il y a des tickets restaurant ? Une voiture de fonction ? Les jours de congés ?

=> Ces questions sont à proscrire puisqu'elles sont orientées uniquement sur ce que l'entreprise va vous apporter et non sur ce que vous en tant que futur salarié allez pouvoir apporter à l'entreprise.

Ce type de question va amener le recruteur à vous percevoir comme quelqu'un qui veut prendre et non apporter.

  • Évitez d'aborder la question du salaire : C'est une question qui doit être abordée par le recruteur et non pas par le candidat. Si c'est vous qui posez la question du salaire en cours d'entretien vous prenez le risque de faire marche arrière. En effet le recruteur ne s'est pas encore fait une idée complète sur votre candidature et cette question va couper l'analyse qu'il fait de votre candidature. À ce stade le recruteur ne sait pas s'il va vous choisir et pourtant en posant cette question vous faites comme si vous étiez déjà sélectionné pour le poste.

Conseil : Dans le cas où c'est le recruteur qui vous pose la question de lui même il faut alors donner en réponse une fourchette cohérente sur le poste. Pour cela renseignez vous sur les différentes offres à pourvoir dans le même secteur d'activité et à poste équivalent.

Généralement cette question est posée par le recruteur à la fin du 1er où du 2ème entretien s'il y a un 2ème entretien.

Conclusion : Avant de poser une question à la hâte en entretien d'embauche assurez vous de sa pertinence.



3 - Avoir une mauvaise qualité d'écoute

C'est le cas du candidat qui pose des questions (et semble intéressé) mais qui n'écoute pas vraiment la réponse. C'est le cas des questions / réponses qui s’enchaînent sans grand intérêt : Vous posez une question => vous avez une réponse => vous vous contentez de dire "oui" "très bien" "d'accord" sans rebondir sur les réponses du recruteur et sans échange approfondi.

Conseil : Il faut impérativement rebondir sur les réponses du recruteur de manière pertinente pour creuser un peu plus et paraître vraiment intéressé par le poste.


 

4 - Ne pas maîtriser le langage non-verbal

Il faut intégré le fait que 90% de votre message passe par le langage non-verbal. Ce que vous dîtes (le fond) va importer mais votre CV a déjà été lu par le recruteur. Dans un entretien c'est donc la forme qui va primer : C'est avant tout un test relationnel entre vous et le recruteur.

Le langage non-verbal regroupe :

- La posture

- La gestuelle

- le regard

- La voix (L'intonation et le volume de la voix)

- Le sourire (Beaucoup de candidat ont le visage fermé à cause du stress lié à l'enjeux de l'entretien. Conséquence : Le candidat va transmettre au recruteur des émotions négatives. Veillez donc bien à garder le sourire avec un visage ouvert pour ouvrir la communication).

- La prosodie (La façon dont vous allez apporter à vos phrases, le rythme que vous allez mettre, les temps de repos. Globalement c'est l'art de la discussion).

Au niveau du langage non-verbal si vous vous inscrivez par mail ici vous aurez accès à un PDF détaillé sur le langage non-verbal pour l'entretien d'embauche.


 

5 - Le manque de confiance en soi

Cela se traduit principalement par le fait de parler vite. Dans un premier temps le candidat va parler bien trop vite, ne va pas articuler, il va débiter débiter.. Conséquence : Le recruteur ne va pas bien comprendre ce que dit le candidat ce qui va perturber la communication, élément pourtant fondamental à la réussite d'un entretien d'embauche.

De plus que si vous parlez vite et que vous êtes stressé, le recruteur va avoir du mal à vous visualiser en poste au sein d'une entreprise dans laquelle vous allez devoir échanger avec les autres salariés, les clients etc..

Conseils : Pour affirmer votre confiance en vous : Évitez les tics / De regarder ailleurs / Garder le visage ouvert et tiré vers le haut.

Conclusion : Il faut avoir un discours équilibré entre le fond (le contenu de ce que vous allez dire) et la forme (votre langage corporel). S'il y a une contradiction entre ces 2 paramètres alors le recruteur va avoir tendance à avoir un regard suspicieux sur votre candidature.



6 - Évoquer sa vie personnelle

À aucun moment il ne faut évoquer sa vie personnelle lors d'un entretien d'embauche. Franchir la barrière entre vie personnelle et vie personnelle lors de son entretien est synonyme de danger. Lorsque vous êtes candidat à un poste, on vous juge sur votre profil professionnel : vos formations, vos compétences, vos qualités.. Mais à aucun moment on vous demande de raconter votre vie.

Vous pouvez cependant l'aborder sur certain point si par exemple le recruteur vous demande les activités sportives que vous pratiquer.

Ne tombez pas non plus dans le piège du candidat qui parait trop en demande en évoquant sa situation. C'est le cas du candidat qui doit absolument retrouver un travail rapidement car il est dans une situation financière compliquée (exemple : candidat en fin de droit du chômage).

=> La valeur perçue du candidat va alors chuter : Le recruteur va penser que le candidat a postulé uniquement car il est dos au mur et qu'il est prêt à prendre le premier travail qui lui tombe sous la main. 

Choses à ne pas faire :

- Supplier le recruteur

- Évoquer des problèmes personnels

- Évoquer des problèmes familiaux

- Parler de votre situation financière (ex : manque d'argent)

=> Tout cela ne fera que mettre le recruteur dans une situation inconfortable ce qui va le faire fuir sur votre candidature. 

Conclusion : Paraître trop en demande en évoquant directement ou indirectement sa vie personnelle et donc un comportement à éviter absolument pour votre entretien d'embauche.

Votre vie personnelle vous ne l'évoquez que dans le cas où c'est le recruteur qui vous amène sur ce terrain là et il faut rester "borné" au strict minimum dans les réponses données.



7 - Avoir un regard négatif sur son passé professionnel

Cela va se traduire par le fait :

- De dire du mal de ses anciens postes

- De dénigrer ses anciens employeurs

- De critiquer ses anciens collègues de travail

=> Ce comportement ne pourra que vous desservir.

Même si par le passé vous avez eu des mauvaises expérience dans les entreprises dans lesquelles vous avez pu travailler. L'objectif est d’embellir les choses et de romancer un peu pour faire comme si tout allez bien dans chacun de vos derniers postes occupés.

En effet, si vous parlez d'une manière positive de vos dernières expériences professionnelles alors ce sera un signal positif pour le recruteur.

Il arrivera plus facilement à se projeter avec vous car il vous percevra comme un salarié :

- Agréable

- Compétent et qui arrive à s'adapter aux univers de différentes entreprises

- Qui s'entend avec les autres salariés

- Qui sait travailler dans un cadre hiérarchique et sous l'autorité de ses supérieurs.

Conclusion : Il faut toujours veiller à parler en bien des absents quoi qu'il arrive. Cela ne fera qu’embellir votre candidature en appuyant vos qualités en relations humaines.



8 - Avoir une attitude dans les extrêmes

La plupart du temps, les candidats sont :

- Soit trop introverti / extraverti

- Soit trop timide

- Soit trop confiant 

Dans votre attitude vous pouvez être légèrement plus dynamique que le recruteur mais dans certaines limites.

=> Le recruteur souhaite avoir un candidat qui puisse facilement s'intégrer au sein de l'entreprise. Il a un profil candidat type en tête et il veut trouver un candidat qui corresponde à ce profil type. Le recruteur ne cherche pas un candidat qui sorte des clous.

Conclusion : Il faut donc veiller à adopter une attitude mesurée le jour de l'entretien.



9 - Mentir pendant l'entretien

  • Il y a plusieurs degrés au niveau du mensonge :

- Soit vous allez simplement embellir quelques passages de votre vie professionnelle (baratin)

- Soit vous allez avoir recours à l'invention pure de A à Z

=> Les mensonges vont cibler principalement les diplômes et les compétences professionnelles.

  • Prendre en compte la qualification demandée par le poste : Plus le poste va être important (par exemple haut en hiérarchie ou qui requiert de nombreuses compétences) et plus le CV du candidat sera vérifié.

=> Si vous postulez pour un post assez haut placé et que vous faites des inventions pures, cela ne pourra que vous retomber dessus. Notamment si vous avez inventé des compétences pour pouvoir obtenir un poste qui les demandent alors que vous ne les maîtrisez pas cela va se voir très vite dans les premiers jours de la prise de fonction. Évitez cela car vous le paierez tôt ou tard.

  • Prendre en compte la proximité des événements : Plus les éléments sont lointains plus vous allez pouvoir les romancer / Plus ils seront récents et plus il faudra s'en tenir aux faits. En effet, des événements récents pourront facilement être vérifiés auprès du dernier employeur par le recruteur.
  • S'il y a perception d'un doute de la part du recruteur alors c'est toute votre candidature qui sera remise en question et qui va perdre en crédibilité. Les candidats sont souvent regardés d'un œil suspicieux par les recruteurs qui savent pertinemment que certains candidats usent de mensonges pour obtenir le poste. Le recruteur va donc prendre soin de vérifier un maximum d'informations sur les formations, compétences et expériences professionnelles mentionnées dans le CV. 

Conseils : Pour appuyer la véracité de votre CV n'hésitez pas à amener des documents probants que vous avez pu obtenir de vos anciennes expériences professionnelles (avec accord de l'employeur concerné).

Exemple : J'ai effectué telle mission telle mission, vous pouvez visualiser les résultats que j'ai obtenu (et vous montrez les documents chiffrés).

Conclusion : L'objectif est d'amené un maximum de concret pour appuyer votre candidature et ainsi balayer les doutes du recruteur. Peu de candidats le font donc si vous le faites ce sera un atout supplémentaire pour porter votre candidature.



10 - Ne pas savoir conclure l'entretien

Le candidat parle, parle .. L'entretien va se prolonger et arrive la fin de l'entretien et le candidat ne sait pas comment clore l'entretien d'une belle manière. Pourtant les touts derniers instants de l'entretien seront les plus importants puisque ce sera la dernière image que le recruteur aura de vous.

Conseils : Pour clore un entretien vous pouvez poser des questions pertinentes.

Exemples : Est-ce que mon profil a répondu à toutes vos attentes ? Est-ce qu'il y a des choses qui manquent à ma candidature ?

=> Ce type de questions va permettre 3 choses :

  • Souligner votre motivation : Vous allez prouver au recruteur que vous vous intéressez réellement au poste. Cela montre aussi votre détermination à travailler au sein de cette entreprise. Vous montrez aussi votre capacité d'analyse en posant une question centrée sur votre profil et la cohérence entre votre profil et le poste à pourvoir.
  • Relancer l'entretien : Vous allez poser des questions pertinentes qui vont demander de la réflexion au recruteur et prolonger l'échange avec vous ce qui marquera d'avantage votre candidature.
  • Améliorer votre candidature : Vous allez pouvoir utiliser les éléments de réponses apportés par le recruteur pour vous améliorer :

       > Pour le second entretien dans la même entreprise dans le cas où vous êtes sélectionné.

       > Pour d'éventuels autres futurs entretiens dans d'autres entreprises du même secteur.
=> L'entretien est désormais terminé, n'oubliez pas :

  • De dire au-revoir
  • De remercier le recruteur et les personnes qui ont pu vous accueillir
  • De garder une poignée de main ferme (qui transmette toute votre détermination)


En résumé

L'objectif est d'être un candidat confiant et motivé qui vient pour réussir son entretien et décrocher le job : Il faut mener l'entretien et non le subir (c'est-à-dire attendre passivement la fin de l'entretien pour mettre fin au stress). 



>> Voir aussi 5 conseils pour réussir son entretien d'embauche


Tout savoir sur le CDI


Le CDI est le contrat qui permet à son détenteur d’avoir un emploi ‘’stable’’, car contrairement au CDD celui-ci permet à son détenteur de garder une certaine stabilité dans sa vie.Mais également de pouvoir concrétiser des ...

Heures supplémentaires et complémentaires


Un travailleur à temps plein doit effectuer 35 heures de travail par semaine, en revanche un temps partiel est fixé par défaut à 24 heures par semaine mais ses heures peuvent être modifiées...

Trouver un job


Trouver un job même étant diplômé peu s'avérer difficile de nos jours. 


Pourquoi ?


Eh bien aujourd'hui posséder un BTS, une LICENCE ou même un MASTER est devenu quelque chose de ...

COPYRIGHT AXEL ROBIN

>